Falhawk Apex et Apex MR

Falhawk Apex

Je ne vais pas vous cacher la vérité… C’est une aile qui a un historique très compliqué. Alors je vais essayer de synthétiser au mieux ce dont je me souviens, ce que j’ai lu et les pubs de l’époque que j’ai retrouvées.

Tout commence en 1989. Falhawk (marque Japonaise) a sorti une aile “top niveau” : l’Athlète ! Elle est perfo, facile et très vite très répendue. Mais à cette époque-là, les machines évoluent vite et la concurrence est rude. Falhawk doit réagir. Et ils sortent en 1990 l’Apex.

L’Apex est une aile magnifique. Honnêtement, une des plus belles en 1990, si ce n’est la plus belle ! Mais c’est très personnel.

Cette aile, à l’allongement de 3,8 à 4,3 seon la taille (c’est beaucoup pour l’époque) était réservée à une élite. C’était une aile très exigeante, adepte des fermetures à fortes autorotations. Il fallait donc un gros niveau de pilotage et un peu de sang-froid.

C’est une aile assez exceptionnelle en thermique. Mais un peu lente par rapport à la concurrence. 35 à 38 km/h max. Un problème qui sera partiellement résolu fin 1990 avec un suspentage plus fin (et probablement un calage un peu différent). Elle gagnera grace à cela 6 km/h.

Mais c’était aussi une aile complexe et chère à fabriquée. Trop chère ! Si bien que Fahawk va cesser rapidement sa production… Fin 1990 !

Cette aile a révélé Sébastien Bourquin… Ou peut-être est-ce l’inverse ? De très nombreuses photos sont apparues dans les revues. On a commencé à entendre parler de Waggas, figures engagées près du sol, comme celle ci-dessus.

On est en 1990 !! Et déjà l’acrobatie débutait.

Mais revenons à l’histoire complexe de cette Apex. En 1991 donc, Falhawk sort une nouvelle Apex. On l’a vue s’appeler Apex MR, Apex Mesh ou encore New Apex.

L’Apex MR (on va garder le nom de la marque Japonaise) avait des ouvertures plus grandes en bouts d’ailes que l’Apex 1990. Mais elle avait surtout des nervures dans un matériau révolutionnaire, c’est du moins ce qu’annonçait Falhawk : Le MESH… d’où sont petit non d’Apex Mesh

Le mesh de l'Apex Mesh de Falhawk

En gros c’est une sorte de grillage à moustiquaire qui remplace les traditionnelles nervures. Ingénieux ! Ca permettait une circulation aisée de l’air à l’intérieur de l’aile. D’après Vol Libre, ça fonctionnait, puisque les oreilles sur cette Apex MR se réouvraient toutes seules. Ce qui n’était pas le cas avant.

L’Apex MR avait un allongement sensiblement identique à celui de l’Apex 1990. On la différenciait par ses couleurs arc-en-ciel sur les bouts d’ailes.

Falhawk Apex 1991

La publicité de 1990

La publicité fin 1990 et 1991

Fermeture parapente Sébastien Bourquin

Fermeture de Sébastien Bourquin à Avoriaz 1990

Sébastien Bourquin et Richard Gallon

Nicolas Cochet (Mr Air Design) sous l’Apex et Olivier Cochet son frère sous Edel ZX. Lieu : plage de Rabat au Maroc

4 Commentaires

  1. Tourre

    Joli et intéressante archéologie parapentesque…
    Les anciens qui ont commencé le parapente à cette époque avait du mérite.

  2. Nicolas Cochet

    Salut Laurent, c’est très flatteur, merci, mais sur la dernière photo, que je sais pas où tu as trouvée… c’est mon frère Olivier sous Edel ZX et moi sous Apex. A la plage des Nations, Rabat, Maroc, je pense en 1992, pendant un joli trip parapente.
    Qu’est-ce que j’ai adoré cette Apex MR !
    Garde ta main quand même ! 😉
    Nico – AirDesign

  3. Laurent Van Hille

    Ah j’avais dit (bon là j’ai effacé) que j’en aurais pas mis ma main à couper ! Ce n’est donc pas Sébastien Bourquin et Richard Gallon… Erreur corrigée

  4. K-loo

    L’apex…… Ma deuxième aile …..qui m’a permis de savoir gérer le contre sellette pour ne pas partir en autorisation suite à de grosses fermetures asymétriques fréquentes sous la bête…… Pour la petite histoire il m’est arrivé plusieurs fois en la dépliant sur des décos que l on me dise # ah l apex…. C’est la mort au tournant cette machine…..# mais bon j’avais 15 ans ça passait…..

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *